Le terroir français à l’honneur pour le repas de noël

Pour un Noël connecté dans le respect de la vie privée !
décembre 16, 2021

Après la course aux cadeaux, Noël rime surtout avec réunion familiale et repas gargantuesques. Que vous soyez Réveillon du 24, Déjeuner du 25 ou les deux, il est certain que les cordons-bleus s’activent déjà entre courses et cuisines depuis plusieurs jours pour mettre sur la table des produits d’exception et un repas de Noël savoureux.

La gastronomie française est évidemment à l’honneur en cette fin d’année. Afin de définir nos repas de fêtes nous avons fait un petit tour des aliments français reconnus pour leur qualité qui seront dégustés pendant les fêtes !

L’INAO (Institut national de l’origine et de la qualité) assure la reconnaissance et la protection des signes officiels d’identification de la qualité et de l’origine des produits agricoles, agroalimentaires et forestiers. Il gère principalement les Appellation d’origine contrôlée (AOC) ou protégée (AOP), signes français et européens reconnaissant un savoir faire associé à un terroir attribuant les caractéristiques au produit, les Indication géographique protégée (IGP) signe européen identifiant un produit agricole brut ou transformé dont la qualité ou ses caractéristiques sont liées à son origine géographique mais également les  Spécialité traditionnelle garantie (STG) pour identifier les produits dont les qualités sont liées à une composition ou méthode de fabrication traditionnelle et le Label rouge (LR), signe français qui désigne des produits de qualité supérieure compte tenu de leurs conditions de production ou de fabrication pour l’ensemble des régions françaises.

En entrée, nous vous proposons une douzaine d’Huîtres Marennes d’Oléron affinées ou élevées en claires dans l’aire géographique du Bassin de Marennes Oléron (IGP Huîtres Marennes Oléron). Si vous préférez les noix de Saint Jacques, tournez-vous vers la Coquille Saint-Jacques des Côtes d’Armor (IGP assurant une pêche entre Octobre et Avril issue d’un gisement exceptionnel et exploité selon un cahier des charges strict avec un délai de 2 jours maximum entre pêche et décorticage).

Alternativement ou en plus pour les gourmands, un foie gras issus d’un Canard à foie gras du Sud-Ouest (IGP reconnaissant notamment le nourrissage exclusif au grain de maïs du sud-ouest d’un canard élevé, engraissé et transformé dans la zone Chalosse, Gascogne, Gers, Landes, Périgord, Quercy)) vous sera servi.

En plat principal, la traditionnelle volaille aux marrons, pourra être une Dinde de Bresse ou une Volaille de Bresse (poularde, poulet ou Chapon), deux AOC reconnaissant les caractéristiques exceptionnelles d’un pays de bocage de 3536km² où ces volailles sont élevées avec soin selon un cahier des charges strict ! Pour les accompagner, Châtaigne d’Ardèche ou des Cévennes ? (Deux AOC/AOP d’un met emblématique de Noël pouvant également être utilisé dans la bûche de noël ou pour confectionner des marrons glacés)

Il est temps de passer au plateau de fromage et nous n’avons pas encore mentionné les vins accompagnant le repas. Si l’on compte déjà plus de 50 AOC/AOP/IGP pour les fromages français, les signes de qualité des vins de notre pays se chiffrent à plus de 4000. Il vous sera donc sera aisé de sélectionner des produits de grandes qualités et à votre goût !

Pour le dessert et tout en évitant l’indigestion, la crème au beurre de votre bûche de noël pourra profiter des vertus de 5 AOC : Beurre de Charentes-Poitou, Beure d’Isigny, Beure de Bresse, Beure des Charentes ou Beurre des Deux-Sèvres !

Bon appétit !

– Eléonore Dauphant, CPI Associée chez Mark & Law

 

Source : https://www.inao.gouv.fr/